Placement des ingénieurs sortants

Comme chaque année, l’enquête « Premier emploi » de la Conférence des Grandes Ecoles livre une vision du placement de nos ingénieurs environ 6 mois après leur sortie. Le taux de réponse obtenu auprès de la promotion 2013, diplômée en octobre dernier, atteint 80 %. Outre le salaire moyen d’embauche en hausse, cette enquête confirme l’insertion rapide des jeunes ingénieurs sur un marché de l’emploi particulièrement tendu et leur attirance accrue pour le secteur industriel.

Parmi ceux qui ont répondu et qui exercent aujourd’hui leur métier, 65 % ont décroché leur premier emploi avant le diplôme, un chiffre légèrement supérieur à celui de l’an dernier.  87 % des sondés ont été recrutés en moins de 2 mois et 93,5 % en moins de 4 mois.

Les ingénieurs diplômés de Mines Douai obtiennent très majoritairement un Contrat à Durée Indéterminée (82 %) et 97 % ont le statut cadre. En ce qui concerne la rémunération, le salaire brut annuel de nos élèves a de nouveau progressé cette année. Le salaire brut moyen global de la promotion 2013 atteint en effet 39 300 euros en France, et 50 700 € à l’étranger, ce qui correspond à un salaire moyen global (France et étranger) de 40 500 euros.

En ce qui concerne les secteurs d’activité, l’Industrie demeure à un niveau assez similaire à celui de l’an dernier puisqu’elle continue d’attirer 29 % des jeunes diplômés, devant le BTP (24 %), et l’énergie (17 %).

Au niveau des fonctions, celles exercées dans le domaine de la Production  franchit de nouveau la barre des 20 % (21 % contre 19 % l’an dernier). L’audit/conseil continue de progresser (+ 4,5 % pour atteindre 19 %), au détriment de la R&D (-6 % par rapport à 2012).

Les grandes entreprises (500 salariés et plus) restent les employeurs principaux de nos ingénieurs, attirant 80 % d’entre eux, contre 60 % l’an dernier. Ceux-ci travaillent en majorité en Ile de France (46 % contre 37,5 % en province et 16,5 % à l’étranger).