Mines Douai crée une chaire industrielle de recherche sur les sédiments

Mines Douai vient de signer ce mercredi 2 avril l’acte fondateur d’une chaire de recherche avec  6 partenaires : COLAS, HOLCIM, Grand Port Autonome de Dunkerque, ARF (Activités de Recyclage et de Formulation), NEO-ECO recycling, Carrières du Boulonnais.

Baptisée « ECOSED » pour ECOnomie circulaire des SEDiments, cette chaire, dont la thématique est unique en France à ce jour, vise à créer une dynamique scientifique, technologique et partenariale autour de la gestion des sédiments portuaires et fluviaux en vue de les recycler en technique routière ou en produits en béton.

Le dragage est une activité indispensable au fonctionnement des ports et des cours d’eau. Or, une grande quantité des sédiments dragués contiennent des métaux lourds et des polluants organiques. Ces déchets ne peuvent plus être simplement rejetés en mer, et l’identification de filières terrestres de valorisation s’impose. Comment gérer ces sédiments ? Comment minimiser leur impact environnemental ?

Acteur important de SEDIMATERIAUX, projet national de valorisation des sédiments dragués dans l’activité des travaux publics routiers porté par la région Nord – Pas-de-Calais, Mines Douai poursuit sur cette thématique avec la chaire ECOSED.

Une des originalités de cette chaire sera la pluridisciplinarité des recherches menées alliant les aspects matériaux et environnementaux (mécanique, physique, chimie…) mais aussi la santé (écotoxicologie) et la prise en compte des composantes socio-économiques (économie, géographie, sociologie, droit). Une autre particularité de la chaire viendra du large panel des partenaires de la chaire : gestionnaires de ports ou de canaux, producteurs et utilisateurs de matériaux pour le bâtiment et les travaux publics, bureaux d’études…

Vidéo de présentation de la chaire ECOSED